A-  A  A+
RSS

Hôtel de Ville

  • Place de la République
    29280 Plouzané
  • 02 98 31 95 30
  • 02 98 49 31 33
  • Contact
  • Horaires
plans

Météo

Histoire générale de la commune

La légende attribue à Sané, évêque Irlandais du Vème siècle la fondation de la paroisse qui porte aujourd'hui son nom : Plouzané vient de «Plou Sané », c'est à dire, en breton, « la paroisse de Sané ».

Au fil des siècles, la situation stratégique de Plouzané, avec ses 9 kilomètres de littoral le long du goulet de Brest, a placé la commune en première ligne pour la défense de Brest et de sa rade.

Ainsi, en plus du Phare du Minou qui guide les navires, le littoral Plouzanéen a abrité pas moins de 4 forts : le Minou, le Mengant, Le Dellec et le fort de la pointe du Diable.

Entre mer, ville et campagne

En 1965, la commune comptait environ 2500 habitants. C'est à cette époque que Plouzané, qui était jusqu'alors un gros bourg rural, a commencé une véritable mutation. C'est l'installation à Brest de Thomson-CSF (aujourd'hui rebaptisée Thales) et l'implantation à la pointe du diable du CNEXO (devenu Ifremer), qui ont entraîné la première vague d'urbanisation à la Trinité.

Le développement de Plouzané était alors directement lié à celui de Brest. C'est entre autres pour cette raison qu'en 1974 Plouzané a participé à la fondation de la Communauté Urbaine de Brest (CUB) regroupant, en plus de la ville centre, 7 communes de l'agglomération.

Dans les années 1970, Plouzané était encore écartelée entre deux pôles séparés par de grandes étendues rurales : d'une part, le Bourg où se trouvaient la mairie, la poste, l'église, et quelques commerces, et d'autre part, La Trinité, en pleine expansion.

Pour répondre à cette dissociation, un nouveau quartier a été aménagé en 1975, au milieu des champs, entre le Bourg et la Trinité :  Castel-Nevez. Il fut alors choisi d'y implanter la nouvelle mairie.

Le développement de cette zone a permis de créer un pôle central entièrement nouveau avec école, collège, gymnase, logements...

A proximité, la zone d'activité de Mescouezel a conféré une dimension économique à ce nouveau centre.

Plus tard, plusieurs écoles, entreprises et établissements de recherche et d'enseignement se sont implantés au sud de la commune pour former le Technopôle Brest Iroise. Ces établissements sont souvent de renommée internationale et oeuvrent pricipalement dans les domaines des sciences de la mer, des télécommunications,de l'informatique, de l'image ou encore des biotechnologies ...